En Belgique, toute personne qui souhaite acheter, rénover ou construire une habitation peut bénéficier de primes. L’objectif ? Permettre au plus grand nombre de pouvoir acquérir et/ou améliorer son habitation en termes de performances énergétiques. Cependant, ces aides varient fortement d’une région à l’autre.

Sources : Vlaanderen , Lampiris, Energiesparen


1.     Prime Énergie :

La prime énergie recouvre toute une série de travaux, tantôt liés au chauffage, tantôt aux sanitaires mais aussi à l’électricité.

En ce qui concerne le chauffage, des primes sont octroyées par le gouvernement pour l’installation d’un système économe en énergie. Dans la majorité des cas, des conditions liées à l’ancienneté de l’habitation sont à respecter, et les montants varient en fonction de la situation financière du demandeur.

Pour les primes relatives aux sanitaires et aux installations électriques, le type de prime octroyé dépend de l’âge de votre maison :

  • Si votre habitation a au moins 30 ans d’ancienneté => prime rénovation
  • Si votre habitation a au moins 25 ans d’ancienneté => prime d’amélioration

À noter qu’un demandeur âgé de 65 ans ou plus qui souhaite réaménager sa salle de bain peut bénéficier d’une prime d’ajustement.


Enfin, il existe également les primes à l’isolation qui sont une aide financière octroyée dans l’objectif d’augmenter les performances énergétiques d’une habitation. Selon le type d’isolation que vous souhaitez réaliser, les montants accordés par la région sont évidemment différents :

Du toit et du grenier 6€/m2 (soi placement par un
entrepreneur et que le
matériau isolant a une
résistance thermique R
supérieure ou égale à
4,50 m2K/W)
4€/m2 (soi placement par
un entrepreneur et que le
matériau isolant a une
résistance thermique R
supérieure ou égale à
4,50 m2K/W)
Isolation des murs creux 5€/m2 (largeur minimale
de la créativité: 50 mm)
5€/m2 (largeur minimale
de la cavité: 50 mm)
Isolation des murs extérieurs 15€/m2 (soi le matériau
isolant mis en place a une
résistance thermique R
supérieure ou égale à
3,00 m2K/W)
15€/m2 (soi le matériau
isolant mis en place a une
résistance thermique R
supérieure ou égale à
3,00 m2K/W)
Isolation des murs intérieurs 15€/m2 (soi le matériau
isolant mis en place a une
résistance thermique R
supérieure ou égale à
2,00 m2K/W)
15€/m2 (soi le matériau
isolant mis en place a une
résistance thermique R
supérieure ou égale à
2,00 m2K/W)
Isolation du plancher,
sous-sol et plafond
6€/m2 (soi placement par
un entrepreneur et que le
matériau isolant a une
résistance thermique R
supérieure ou égale à
2,00 m2K/W)
6€/m2 (soi placement par
un entrepreneur et que le
matériau isolant a une
résistance thermique R
supérieure ou égale à
2,00 m2K/W)

2. Prêt à l’énergie

Le prêt à l’énergie, à différencier de la prime énergie, permet d’emprunter de l’argent afin de financer jusqu’à 15.000 euros de travaux d’amélioration énergétique, à des taux avantageux variant entre 0 et 2% selon les revenus des candidats. Tout demande doit se faire auprès de la maison de l’énergie de la commune en question, s’il y a en a une. Dans le cadre de l’isolation, ce prêt est accordé pour les travaux suivants : Isolation des murs, du sol, toiture et sol du grenier. Le montant de base est de 2% mais il peut varier à la baisse jusqu’à 0% pour les catégories de personnes suivantes :

  • Les personnes ayant déjà droit à une allocation accrue pour les soins de santé ;
  • Les ménages dont le revenu annuel brut imposable est inférieur ou égal à 18.363,39 €, augmenté de 3.399,56 € par personne à charge supplémentaire ;
  • Les familles dont le revenu imposable conjoint ne dépasse pas 30.640 euros ;
  • Les personnes endettées et ne pouvant plus payer leurs factures de chauffage ;
  • Les personnes accompagnées par le OCMW (Openbaar centrum voor maatschappelijk welzijn, équivalent du CPAS) parce qu’elles ne sont plus en mesure de payer leurs factures de gaz et d’électricité ;
  • Les clients protégés.

3. Primes à la rénovation et à l’amélioration

À partir du 1er janvier 2019, un nouveau règlement entrera en vigueur sur décision du gouvernement flamand. Tandis que les primes à la rénovation et à l’amélioration ne formeront plus qu’une seule et même prime, les conditions de revenus se verront assouplies et les règles moins strictes.  

Ainsi, quatre types de travaux seront éligibles pour l’octroi de cette prime : la toiture, la menuiserie extérieure, les installations techniques (chauffage, sanitaire, électricité) et les éléments structurels de la maison. Le montant de cette prime correspond à 20% des factures approuvées avec un maximum de 2.500€ par catégorie. Ce pourcentage s’applique aussi aux personnes célibataires ne gagnant pas plus de 35.000€ par an. Quant au plafond maximum, il s’élève à 10.000 euros.

À noter que les familles à faibles revenus peuvent recevoir 30% de leur facture, avec un maximum de 3.333€ par catégorie. Ce pourcentage s’applique également pour les personnes célibataires qui ne gagnent, quant à elles, pas plus de 25.000 € par an.

Pour plus de précisions, c’est par ici.

4. Primes communales

En plus des aides régionales, certaines entités communales octroient également des primes. Pour connaître ce qui se fait dans votre commune, le plus simple est de s’adresser directement au service urbanisme ou environnement concerné.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site de la région Flamande qui reprend en détails l’ensemble des primes octroyées par celle-ci, ainsi que l’ensemble des conditions à respecter pour pouvoir en bénéficier.

Si vous souhaitez avoir plus d'info à ce sujet ou sur ses applications à votre situation personnelle, n'hésitez pas à contacter nos conseillers immobiliers par mail sur info@weinvest.be ou sur notre site web We Invest. Nous sommes disponibles 7 jours sur 7 pour répondre à toutes vos questions !