Hello !

Bienvenue sur le blog de We Invest Real Estate. 

L'immobilier à l'heure des réseaux sociaux

L'immobilier à l'heure des réseaux sociaux

Un article de Logic-Immo

Les professionnels de l’immobilier sont désormais de plus en plus présents sur les réseaux sociaux. Mais que recherchent-ils lorsqu’ils les utilisent ? Quelles utilisations en font-ils ? Et en quoi sont-ils un facteur d’amélioration de leur business ? Logic Immo a donné la parole à deux professionnels (dont notre Jonathan national) pour répondre à ces questions.

JONATHAN PHAM

Ce que nous recherchons en priorité dans l’usage des réseaux sociaux – principalement Facebook et Instagram en ce qui nous concerne -, c’est avant tout la proximité, la possibilité d’échanger et donc le développement de connections avec la communauté que nous avons créée. Cet aspect conversationnel qu’apportent les réseaux sociaux est très important à nos yeux. Ceux-ci nous permettent réellement de communiquer à l’extérieur de nos murs, de faire parler de nous. C’est une manière très intéressante de créer des ambassadeurs pour notre entreprise. L’usage de ces réseaux sociaux ne se fait donc pas dans une démarche commerciale pure. Il s’agit plutôt de les voir comme des lieux de rencontres et d’échanges, comme autant de liens que l’on pourrait tisser dans un café, un bar ou une soirée. C’est ensuite que le vrai travail commence pour convaincre du bien-fondé de nos compétences. En même temps, ces réseaux nous permettent de recevoir la reconnaissance du travail bien fait, ce qui booste à la fois notre image mais aussi celle de toute une profession.

Nous utilisons d’ailleurs les réseaux pour diffuser de l’information utile sur différents thèmes et actualités en tentant de la rendre la plus simple et la plus claire possible à travers des vidéos, des articles et de l’infographie. Nous les utilisons aussi pour montrer les coulisses de la profession d’agent immobilier, dans une forme de créativité que permet un réseau comme Instagram, là où Facebook sert davantage à une communication plus globale et plus dans le contenu. Bien sûr, on pourra objecter que ces deux réseaux sont davantage utilisés par des personnes d’une tranche d’âge plutôt jeune qui ne correspond pas vraiment aux profils du vendeur et de l’acquéreur. Mais c’est pourtant bien sur ce point que cela nous intéresse, car ce sont ces personnes qui représentent les vendeurs et les acheteurs de demain. En ce sens, les réseaux sociaux sont pour nous d’extraordinaires champs de dialogue, de proximité et d’expérimentation où nous pouvons semer à loisir les graines de notre avenir professionnel. 

GRÉGORY GELDFELD

L’immobilier étant un secteur propice aux échanges et au bouche-à-oreille, nous nous sommes attelés à développer une communication qui fait la part belle aux réseaux sociaux, en particulier Facebook et Instagram, qui sont des médias sociaux incontournables. Ce que nous recherchons à faire à travers eux, c’est à la fois d’avoir une vitrine de notre entreprise, d’y montrer notre activité et les biens que nous avons en portefeuille, de faire évoluer et d’agrandir une communauté, et de rester en contact avec elle. L’un des grands bénéfices des réseaux sociaux est justement de permettre un contact immédiat, direct, sans besoin d’avoir à attendre des mises à jour qui coupent l’effet instantané. Mais notre manière de communiquer n’est pas pour autant bavarde, nous ne voulons pas inonder notre communauté d’informations. Nous alimentons les réseaux plutôt de manière hebdomadaire, et constante. Et le contenu est diversifié. Nous publions des articles pratiques sur le secteur immobilier et des thèmes spécifiques d’intérêt général, nous présentons des sélections de nouveaux biens - comme des avant-premières -, nous montrons aussi l’évolution de nouveaux chantiers, comme nous montrons que nous sommes actifs en matière de transactions. Et l’usage que nous en faisons va au-delà du côté conversationnel, car cela nous permet parfois de vendre des biens avant même d’en avoir fait la promotion sur d’autres supports plus traditionnels. Nous avons en effet remarqué qu’un pourcentage non négligeable de personnes en recherche active d’un bien immobilier se tournent d’abord vers les réseaux sociaux dédiés à l’immobilier avant de se rendre sur les plates-formes connues de tous. C’est le cas aussi pour les personnes qui nous connaissent et qui consultent d’abord la communauté avant de se rendre éventuellement sur notre site web sur lequel elles sont bien entendu invitées à se rendre, car nous ne montrons bien sûr sur les réseaux sociaux qu’une partie de ce que nous pouvons leur offrir…

Le certificat PEB pour les nuls

Le certificat PEB pour les nuls

Sept visions d’architectes pour l’avenir du garage Citroën

Sept visions d’architectes pour l’avenir du garage Citroën