Rester chez soi est la seule façon de vaincre le Coronavirus. C'est aussi le bon moment pour réaliser tous ces petites choses qui permettent d'économiser de l'énergie et de prendre soin de votre bien le plus précieux: votre maison !

Découvrez la check-list des travaux -à la portée de tous les bricoleurs- que vous pouvez réaliser chez vous en 30 min chrono !

Source: Engie


1. Dégivrez votre congélateur

Le saviez vous ? Une couche de givre de 3 mm d’épaisseur suffit à faire grimper de 15% la consommation électrique de votre congélateur.

Les 6 étapes pour un congélateur au top:

  • On vide puis on éteint le congélateur
  • On place une casserole d’eau bouillante au centre du congélateur et on ferme la porte pendant une quinzaine de minutes.
  • On fait tomber les derniers morceaux de glace avec une spatule en bois (les couteaux et autres pics à glace sont à éviter sous peine d’endommager le réfrigérateur)
  • On frotte les parois et les joints avec un mélange à base de vinaigre, de citron et d’eau (3 volume d'eau pour un volume de vinaigre et de citron).
  • On sèche tout correctement avant de remettre  l’appareil en marche.

Pour retarder l’apparition de givre dans votre congélateur, contrôlez les joints régulièrement, n’ouvrez pas la porte trop longtemps et trop souvent et réglez la température sur -18°C.


Et le frigo ?

La consommation d’un frigo n’est pas négligeable. Pour réduire son impact sur votre facture d’électricité, suivez ces 8 conseils:

  • Évitez de bourrer votre frigo: si vous empilez les aliments les uns sur les autres, l’air froid ne pourra pas circuler correctement. Résultat : le réfrigérateur gaspillera plus d’énergie pour garder vos aliments frais.
  • À l'inverse, un réfrigérateur vide consomme davantage. Il doit toujours être rempli aux 3/4.
  • Réglez-le à la  bonne température: entre 4°C et 5°C, jamais moins pour le réfrigérateur. Moins 18°C pour le congélateur, pas plus bas.
  • Respectez  les zones de température. La zone la plus froide est en dessous, juste au-dessus du bac à légumes. On y range les denrées périssables : laitages, viandes et poissons. Retirez aussi les emballages des vivres, ce qui permettra au frigo de les refroidir plus facilement.
  • Éloignez le frigo des sources de chaleur: évitez de le placer près du four ou d’un radiateur. Ne l’exposez pas non plus à la lumière directe du soleil. Enfin, ne le collez pas au mur pour éviter la surchauffe.
  • Laisser la porte du frigo un maximum fermée: laisser le frigo ouvert trop longtemps engendre aussi une augmentation de la consommation. Évitez donc de rester en admiration devant vos aliments trop longtemps ;-).
  • Dégivrez régulièrement votre frigo, comme vous l'avez fait pour le congélateur. Pour rappel 3 mm de givre, c’est 30% de consommation en plus. Pensez aussi à nettoyer la grille à l’arrière de votre congélateur. L’accumulation de la poussière augmente la chaleur produite par l’appareil. Là aussi, la surconsommation peut aller jusqu’à 30% !
  • Vérifiez l'étanchéité de votre frigo: un frigo étanche, isolé de la température ambiante réduit sa consommation d’énergie. Pour le savoir, fermez la porte du réfrigérateur sur une feuille de papier. Tirez ensuite sur la feuille. S’il n’y a pas de résistance, il y a un problème: soit la porte est surchargée soit le joint congélateur d’étanchéité est abîmé et à remplacer.

2. Misez sur les LEDs

Le LED est beaucoup plus économe en énergie. En moyenne une ampoule LED consommera 15% de l'énergie nécessaire pour une ampoule à incandescence ou halogène.
Il y a certes une différence entre le prix d’achat: comptez 45 cents  pour une ampoule halogène contre 2,25€ pour une LED. Néanmoins, l’espérance de vie moyenne d’une LED est de 15 000 heures comparé à 2000 heures pour une ampoule halogène (soit 75 fois plus longtemps). L'un dans l'autre, les ampoules LED vous permettent donc de faire de belles économies à moyen terme.


3. Réglez votre système de chauffage

En adoptant ces 5 petites manipulations, vous pouvez réduire considérablement votre consommation de gaz ou de mazout et ainsi faire de belle économie sur votre facture.

  • Purgez votre radiateur: vos radiateurs ne semblent pas fonctionner, font du bruit, sont chauds dans la partie basse et froids dans la partie haute ou la température ambiante n’est pas celle que vous avez indiqué sur votre thermostat ? Autant de signes qu’il est temps de  purger vos radiateurs.
  • Réglez la température de l'eau de votre chaudière: pour éviter une consommation d’énergie inutile, la température de votre chaudière ne doit pas être la même tout au long de l’année. Si les modèles récents proposent ce réglage de manière automatique, ce n'est pas le cas de tout et il est important de changer manuellement la température selon les saisons et en fonction de la température extérieure.
  • Vérifiez la pression de votre chaudière: La pression de l’eau dans la chaudière doit toujours être optimale pour fonctionner correctement. Si la pression n’est pas adaptée à la hauteur de votre bâtiment, vous pourriez occasionner une surchauffe et causer des pannes diverses. Pensez donc à la contrôler de temps à autre.
  • Réglez vos vannes: les vannes thermostatiques permettent d’ouvrir (ou fermer) l’arrivée d’eau chaude pour atteindre la température souhaitée ou considérée comme idéale dans chaque pièce. Bien les régler peut vous faire économiser jusqu’à 10% sur votre consommation énergétique.
  • Isoler ses canalisation d'eau chaude: durant son parcours dans le circuit de chauffage, de la chaudière aux radiateurs, l’eau chaude peut perdre jusqu’à 20% de sa chaleur ? Pour éviter cette perte d’énergie, il suffit pourtant d'isoler les canalisations, en entourant tuyaux d’une gaine d’isolation.

4. Réglez votre thermostat à la perfection

  • Choisissez la bonne température pour chaque moment de la journée: la température idéale à la maison est de 20-21°C pour l’espace de vie, 17-18°C pour les chambres et 22°C pour la salle de bains. La nuit vous pouvez régler le thermostat sur 16°C. Baisser le chauffage sur 16°C la nuit suffit à économiser jusqu’à 200 € par an !
  • Réglez le thermostat avec un maximum de précision: grâce à un thermostat d’ambiance programmable (ou encore mieux, un thermostat connecté ou intelligent) vous pouvez programmer le chauffage à la température de confort (20°C) une demi-heure avant de vous lever et à le ramener à 16°C une demi-heure avant d’aller vous coucher. La chaleur des canalisations continuera à chauffer la maison pendant 30 minutes.
  • Maintenez la température aussi constante que possible: lorsque vous vous absentez brièvement (moins de 2h) mieux vaut ne pas modifier la température du thermostat. En effet, le redémarrage de la chaudière nécessite plus d'énergie. Baissez la température seulement en cas d’absence plus longue.
  • Un degré de moins peut générer 7% d’économie: en abaissant la température de votre thermostat d’un degré, vous permet déjà de faire de belles économies.
  • Faites entretenir régulièrement votre chaudière: en plus d'êtes en ordre légalement, vous vous assurez un rendement optimal et donc moins d’argent dépensé à terme et une meilleure empreinte écologique.

5. Partez à la chasse à la consommation des appareil électriques en veille

Certains appareils électriques ne sont jamais complètement éteints. Dans nos maisons, ils sont jusqu’à une cinquantaine à consommer de l’électricité alors qu’on les pense éteints, c’est ce qu’on appelle la consommation de veille. La preuve: une petite diode reste allumée. En stand-by durant de nombreuses heures toute l’année, ils consomment plus qu’on ne le pense… avec des conséquences sur sa facture.

De nombreux équipements de la maison restent branchés en permanence: soit parce qu’on ne peut faire autrement (comme le frigo) soit parce qu’on ne pense tout simplement pas à les déconnecter du réseau électrique alors qu’on aurait tout intérêt… la consommation de veille peut représenter facilement 100 € par an. Pour les éteindre complètement, il est impératif de pousser sur le bouton on/off voire de tirer la prise.

Pour réduire sa consommation de veille, la première chose à faire est de trouver les pertes de courant électrique dans sa maison et d’identifier les énergivores. Partez donc à la chasse aux appareils en veille:

  • la télévision
  • le décodeur télé et routeur WiFi/box Internet (qu’on déconseille toutefois de les débrancher complètement car des mises à jour régulières sont effectuées)
  • le lecteur DVD, la chaîne Hi-Fi, la console de jeu
  • l’ordinateur fixe, l’écran du PC,
  • la machine à laver et sèche linge programmable,
  • la machine Nespresso ou Senseo
  • les chargeurs de smartphone laissés dans la prise, le chargeur non branché au PC portable et le laptop qui reste branché même éteint
  • le support de la brosse à dent électrique qui ne charge pas
  • le four (et le système électronique derrière) et le micro-ondes (il reste souvent en veille)
  • le radio réveil

Ensuite, pour éviter de brancher ou débrancher votre appareil, privilégiez des multiprises avec interrupteur. Il vous suffira alors d’appuyer sur un seul interrupteur pour tout éteindre complètement. Vous pouvez utiliser une multiprise par thème. Une multiprise pour les appareils liés à la télé, une autre pour le matériel informatique. Enfin, pour tout ce qui est chargeur, adoptez le réflexe de le retirer de la prise murale après utilisation.


Si vous souhaitez avoir plus d'info à ce sujet ou sur ses applications à votre situation personnelle, n'hésitez pas à contacter nos conseillers immobiliers par mail sur info@weinvest.be ou sur notre site web We Invest. Nous sommes disponibles 7 jours sur 7 pour répondre à toutes vos questions !