Vous aussi vous avez entendu dire que l'immobilier c'était LE job idéal ? Peu de travail à fournir et l'argent qui coule à flots...  Voici tous nos bons plans pour devenir agent immobilier, vous verrez: rien de plus simple 😉


#1 Pas besoin de faire des études

Être agent immobilier, c’est comme obtenir son permis de conduire; Un peu de pratique et le tour est joué ! (il paraîtrait-même que si vous cherchez bien, vous pouvez trouver une licence dans un Kinder Surprise)

→ En réalité, le courtage immobilier est une activité réglementée et contrôlée par l’Institut des Professionnels de l’Immobilier (IPI). Les agents agréés sont détenteurs d’un numéro IPI, que l’on peut comparer au numéro INAMI d’un médecin. Pour être titulaire d’un numéro, l’agent doit suivre un programme de formations et réussir une série d’examens.

Attention, si vous effectuez une transaction immobilière par l’intermédiaire d’une personne agissant sans numéro (vente de gré à gré, marchand de biens,...) vous ne bénéficiez pas des mécanismes de protection prévus par le code déontologique des agents immobiliers. Avant d’entreprendre toute démarche, assurez-vous que la personne est bien titulaire d’un numéro valide.


#2 Tout le monde sait faire des photos

À l’heure du numérique, tout le monde dispose d’un appareil photo ou d’un bon smartphone...plus besoin de faire appel à une agence avec un service de photos professionnelles : ce sont des frais qu’on peut donc facilement éviter !

→ Vous connaissez l’adage “vous n’avez qu’une seule chance de faire une première bonne impression” ? C’est pareil dans l’immobilier, où il ne faut que quelques secondes à l’acquéreur pour décider s’il va (ou non) visiter votre bien, en se basant quasi exclusivement sur les photos ! Il est donc crucial de vous démarquer et seules des photos de qualité pourront faire l’affaire. OR, être photographe ça ne s’improvise pas: un cadrage adéquat, une balance des blancs optimale, une bonne luminosité, un juste équilibre entre le sol, les murs et le plafond, un bien homestagé... Quand on connaît les montants en jeu, l’investissement en vaut la chandelle !


#3 Jamais un agent ne connaîtra aussi bien votre bien que vous

Comment est-ce qu’une personne qui a vu mon logement 2 fois tout au plus, pourra mieux le présenter à la vente que moi ? Non mais allô !

→ Certes, jamais votre agent ne connaîtra aussi bien votre propriété que vous ! En revanche, son œil de professionnel va se concentrer sur les aspects les plus importants pour la vente; Il saura mieux guider les acquéreurs vers les points forts de votre habitation, contrecarrer leurs craintes, les renseigner sur les détails techniques du bien. Il pourra également les informer et les assister sur les étapes d’achat et ainsi les empêcher de faire marche arrière face à la complexité de certaines démarches administratives. De plus, votre agent sera généralement un interlocuteur neutre, ce qui permettra de mieux mener les négociations : étape cruciale, mais néanmoins délicate.


#4 C'est la planque rêvée pour faire de l'argent

Trois visites de 30 minutes et voilà que votre agent se met dans la poche une commission exooooorbitante sur la vente. C'est clair, il y en a qui se donnent plus de mal que d'autres pour ramener de l'argent.

→ Une vente ne débute pas au moment où l’agent ouvre la porte aux visiteurs, pas plus qu’elle ne se termine lorsque l’offre est signée. En réalité, la préparation du dossier de vente, ainsi que tout le suivi en aval de l’offre prend généralement bien plus de temps que la commercialisation en elle-même. N’hésitez pas à challenger votre agent quant à l’étendue des services compris dans ses honoraires  (estimation, homestaging, photos et vidéo pro, accompagnement juridique, etc.).

Le saviez-vous ? Pas de vente, pas de frais. Votre agent s'investit dans votre vente… à risque.


#5 Il préfère vendre à bas prix pour que ça se vende plus vite  

Plus vite la vente est clôturée, plus vite votre vautour d’agent pourra mettre la main sur sa chère et tendre commission; Raison pour laquelle il va brader votre bien pour s’assurer d’une vente rapidement expédiée.

→ De part l’attachement à votre bien, une erreur courante est d’en surévaluer le prix pour espérer faire une bonne affaire… Pourtant aujourd’hui, grâce à internet, les acquéreurs comparent énormément. Dès lors, si votre bien “sort” des prix du marché, les potentiels acheteurs ne se déplaceront même pas, le bien aura tendance à rester plus longtemps sur le marché, risque de susciter la méfiance des acquéreurs et vous ferez face à de grosses négociations.

Même si, au final, votre bien finira par se vendre, ce sera généralement à un prix inférence à ce que vous en espériez, voir même en deça de sa valeur estimée !
Moralité : il est crucial de fixer dès le départ un prix réaliste, savoir le justifier et le maintenir puisqu’il est réaliste.

Votre agent connaît son secteur ainsi que les tendances du marché. Même si l’immobilier n’est pas une science exacte, mieux vaut se fier à son expertise pour vendre au meilleur prix et dans les meilleurs délais.


Au-delà des clichés, vous l’aurez compris, être agent immobilier ça ne s’improvise pas et chez We Invest, on prend notre métier très à cœur.

On a donc créé une agence qui repose sur 3 piliers, 3 services et donc 3 domaines d’expertise : le courtage, le marketing et les nouvelles technologies. Ils convergent tous vers un objectif commun : une expérience immobilière enrichissante et sereine pour vous.


En savoir plus sur nos services


Si vous souhaitez avoir plus d'info à ce sujet ou sur ses applications à votre situation personnelle, n'hésitez pas à contacter nos conseillers immobiliers par mail sur info@weinvest.be ou sur notre site web We Invest. Nous sommes disponibles 7 jours sur 7 pour répondre à toutes vos questions !