Les prix immobiliers atteignent de nouveaux sommets en Belgique durant les 6 premiers mois de 2021. Les plus fortes progressions s'observent principalement en Flandre, mais sont constatées partout en Belgique.

Une demande importante des taux hypothécaires toujours très avantageux, les investissements immobiliers plus avantageux que les placements bancaires… tous ces éléments mènent à un constat sans équivoque: la hausse sur le marché belge des maisons se poursuit. Ainsi, la Fédération royale du notariat belge (FedNot) indique un rebond de 4% du prix des maisons durant le premier semestre 2021. Au niveau des chiffres, le prix médian a gonflé de 250.000 à 260.000€. A titre de comparaison, ce prix était encore de 175.000€ en 2010 !

Le prix des appartements s'est lui aussi accru de 3,7% durant le premier semestre. On est désormais sur un prix médian de 225.000€. Sur 10 ans, les notaires enregistrent une progression de 41% !
Enfin, sur le marché du terrain à bâtir, la tendance haussière est moins importante. En 10 ans, la valorisation ne dépasse pas 11%.

Moyenne, médiane, quelle différence ? Une moyenne est calculée en additionnant toutes les valeurs et en divisant la somme par le nombre total de valeurs. Tandis que la médiane va faire abstraction des valeurs extrêmes (on exclut donc les propriétés ultra-luxueuses ainsi que les ruines) permettant d’avoir une valeur généralement plus représentative.

La Flandre en tête de peloton

« Avec un prix médian de 440.000€pour ses maisons, Bruxelles conserve la palme de la Région la plus onéreuse. Notons toutefois l'absence de majoration au premier semestre. En Wallonie en revanche, les prix des maisons continuent leur progression: + 2,2% à 185.000€. En Flandre, ils ont gagné 5,4%, passant de 280.000 à 295.000€. Sur le marché des appartements également, la Flandre arrive en tête de peloton. Une hausse de 4,5% porte le prix médian à 230.000€. Bruxelles reste toutefois le marché des appartements les plus coûteux avec un prix médian de 250.000€ après un renchérissement de 2,2%. En Wallonie, ce prix s'est stabilisé à 175.000€. » indique le Trends.

Au niveau provincial, c’est la Flandre Orientale qui note la plus grande augmentation de ses prix médians, avec un bond enregistré au premier semestre de 7,3% ! En Brabant flamand et wallon également, les prix s'envolent, avec des prix et des évolutions identiques. Les notaires y enregistrent une augmentation de 6,1% pour ces deux provinces voisines.
Enfin, le Hainaut signe la hausse des prix la plus faible sur le marché des maisons, à hauteur de + 1,7%. Elle reste ainsi la province la moins chère du pays.

Si vous souhaitez avoir plus d'info à ce sujet ou sur ses applications à votre situation personnelle, n'hésitez pas à contacter nos conseillers immobiliers par mail sur info@weinvest.be ou sur notre site web We Invest. Nous sommes disponibles 7 jours sur 7 pour répondre à toutes vos questions !