Dans l’immobilier, les possibilités d'investissement sont nombreuses et chaque bien possède ses avantages... et ses inconvénients. Appartement, maison, immeuble de rapport, résidence étudiante... Nos agents vous partagent notre liste des 6 meilleurs investissements immobiliers.

Avant tout, il faut établir votre profil d'investisseur !

Êtes-vous plutôt prudent ou agressif ? Quel type de rendement souhaitez-vous ? (oui, on sait, le maximum… mais encore ? 😇) Êtes-vous prêt à consacrer du temps dans la gestion de ce bien ou souhaitez-vous vous y investir le moins possible ?

Tous ces éléments permettent de déterminer le type d'investissement qui est le plus approprié à votre profil.

1. L'appartement : neuf ou existant ?

Et oui, on commence cette liste avec l'investissement « classique » par excellence ! Notamment parce qu’il répond à la plus large demande. Avec quelques dizaines de milliers d’euros disponibles, il est désormais possible de se lancer dans l’investissement immobilier, grâce à la faiblesse actuelle des taux hypothécaires.

Vient alors le choix entre un bien existant ou neuf (en cours de construction ou déjà construit).

Avec un appartement dit existant, le rendement sera plus élevé, mais la gestion du bien généralement plus chronophage, avec des rénovations à prévoir plus fréquemment.

En théorie, avec un bien neuf, l'investisseur est tranquille pour une bonne vingtaine d’années, car la construction répond aux dernières normes en vigueur. La construction neuf connait aussi quelques garanties, pour protéger les acheteurs.

Dans tous les cas, il faut éviter un bien qui sort des sentiers battus, comme un grand appartement avec une seule chambre, ou un petit avec cinq chambres.

La clé pour investir dans un appartement ? Trouver facilement des locataires !

On dit que le bien doit être le plus « liquide » possible, c’est-à-dire trouver facilement preneur. Par exemple, depuis les nombreux confinements, avoir une terrasse ou un jardin est devenu encore plus important pour de nombreux locataires.

- Avantages : demande élevée, rendement attractif pour l'immobilier ancien, offre importante pour le neuf, accessible financièrement, peu de gestion.

- Inconvénients : TVA de 21 % pour le neuf, rendement moins attractif, frais et contraintes liés à la copropriété.

- Rendement attendu : de 2,5 % à 3,5 % net, selon le type de bien. Rappelons qu’il est important de ne pas confondre un rendement brut et net de frais et de charges.

2. Le coliving

C'était l'un des segments en vogue avant la crise du Covid-19, qui apporte désormais son lot de questions par rapport à la vie en communauté. Toutefois, ce type d'investissement ne convient pas à tous les investisseurs en raison de ses coûts d'entrée élevés.

D’un point de vue immobilier, la colocation 2.0 correspond à un immeuble divisé en plusieurs chambres, avec des espaces de vie communs. Les baux sont davantage flexibles, le bien entièrement meublé et les loyers comprennent l’ensemble des frais (eau, gaz, électricité, internet, ménage, etc.).

Pour un investisseur, il faudra créer de la plus-value. Il ne faut pas se « contenter » de racheter une maison unifamiliale déjà louée en colocation, sans quoi le ROI sera plus faible.

Toutefois, ceux qui ne souhaitent pas s'ennuyer avec la mise en place de ce type de projet peuvent faire appel à des acteurs tels que Cohabs, Colive ou encore Ikoab qui développent ce type de projet pour les particuliers.

Le ticket d'entrée tourne autour d' 1 million d'euros et la société se charge de trouver le bien et de l'aménager. Elle garantit également un rendement locatif minimum, en échange d’une commission de 10 % du loyer par chambre.

- Avantages : répond à une nouvelle tendance, rendement élevé.

- Inconvénients : ticket d’entrée conséquent.

- Rendement : de 5 à 6,5 % brut.

3. Le kot étudiant

Une autre alternative pour s’adresser à un segment plus jeune et estudiantin est le kot traditionnel.

Les projets de résidences étudiantes, dont chaque unité peut être achetée par les particuliers « à la découpe », se multiplient.

Le ticket d'entrée est plus abordable, aux alentours de 115.000 € pour une chambre avec coin sanitaire.

Les projets sont concentrés dans les grandes villes étudiantes : Bruxelles,  Liège, Leuven, Gand, Anvers. À noter que la gestion peut être déléguée à un organisme spécialisé.

- Avantages : prix d'achat abordable, rendement élevé, forte demande, absence de gestion si situé dans une résidence, garantie parentale.

- Inconvénients : grand turnover, usure plus rapide, gestion complexe si elle n'est pas déléguée, liquidité du bien dépendante du gestionnaire.

- Rendement attendu : il oscille entre 2,75 % et 3,5 % net.

4. L'immeuble de rapport

C'est l'investissement le plus recherché par les investisseurs qui veulent élargir leur portefeuille de biens. La chasse à l'immeuble de rapport est devenue un sport en vogue ces dernières années, certaines sociétés en faisant même leur spécialité !

Et pour cause : ceux qui en possèdent ne veulent pas facilement s'en défaire, et ceux qui le souhaitent vont privilégier la vente « à la découpe » pour en obtenir le meilleur prix.

- Avantages : propriétaire de la totalité de l'immeuble et donc réduction des problèmes inhérents à la copropriété, prix d'achat moins élevé que l'achat du même nombre d'appartements individuellement, rendement élevé, risques dilués à travers le bâtiment.

- Inconvénients : peu d’offre, gestion chronophage, risques et frais assumés par un seul propriétaire.

- Rendement attendu : entre 2,5 % et 4 % net.

5. Le local commercial

Écartelés entre la montée en puissance de l’e-commerce et les confinements successifs, les magasins physiques, généralisés sous le terme « retail » ont du souci à se faire !

À l’heure actuelle, il s’agit d’un investissement de moins en moins conseillé. Investir dans un rez commercial est assimilé à une sérieuse prise de risque qui devra être compensée par des rendements très intéressants pour être justifiée (et finançable).

- Avantages : aménagement et précompte à charge du locataire.

- Inconvénients : investissement risqué.

- Rendement attendu : Entre 4 % et 6 % brut, en fonction de la situation géographique du local.

6. Le garage

Prix abordable, gestion quasi nulle, rendement élevé, turnover réduit, investir dans un garage était LA bonne affaire... il y a 10 ans.

C’est aujourd’hui moins le cas vu l’offre moins abondante et l’évolution des habitudes en matière de mobilité. Un investissement devant être vu comme un placement long terme (au minimum sur les 10 à 15 prochaines années), ce n’est peut être pas le choix le plus pertinent aujourd’hui.

- Avantages : prix très abordable, peu de gestion, rendement élevé.

- Inconvénients : baisse de la demande, la re-vente rendue difficile.

- Rendement attendu : de 4 à 4,5 % brut, avec un net à peu près identique

A la recherche d'autres conseils d'investissement ? Faites-vous guider par les experts de We Invest.

Si vous souhaitez avoir plus d'info à ce sujet ou sur ses applications à votre situation personnelle, n'hésitez pas à contacter nos conseillers immobiliers par mail sur info@weinvest.be ou sur notre site web We Invest. Nous sommes disponibles 7 jours sur 7 pour répondre à toutes vos questions !